Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2007 4 02 /08 /août /2007 16:05
   Michelangelo Antonioni
antonioni-200.jpg
Entre las muchas maneras de combatir la nada, una de las mejores es sacar fotografías *       

Julio Cortázar

"Les fils de la Vierge",
nouvelle extraite du recueil :
"Les armes secrètes"
Éditions Gallimard, Paris, 1963, p.133
   
 
Michelangelo Antonioni est mort lundi 30 juillet. Aujourd'hui, jeudi 2 août, son enterrement réunissait des centaines de personnes à Ferrare.
Antonioni avait eu une palme d'or à Cannes en 1967 pour son film Blow up qui racontait une étrange histoire  dont le héros était un photographe.
Quel rapport entre Julio Cort
ázar et Michelangelo Antonioni, excepté l'évocation de la photographie ?  Le rapport est que le film d'Antonioni est une libre adaptation de cette très belle nouvelle de Cortázar, encore plus belle et plus mystérieuse dans sa forme que l'excellent film d'Antonioni.
A la suite des conseils de lecture d'une lectrice fidèle du blog, j'avais eu l'occasion d'évoquer cette filiation le 24 juillet 2006, juste un an avant la disparition du cinéaste.
 
* "Parmi les nombreuses façons de combattre le néant, une des meilleures est de prendre des  photographies"
 
 liens :

* libération
* Le Monde
* Le Figaro
* Le soir
* Très beau portfolio du journal belge Le soir
* La Tribune de Genève



illustration : photo AFP extraite de la page du Figaro
         
                   
                   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tietie007 21/08/2007 13:27

Antonioni restait, avec Bergman, décédé presque en même temps, le cinéaste de la lenteur et du silence. Des films où l'intensité des personnages et l'épaisseur existentielle se suffisaient à eux-mêmes ! Tout le contraire du cinéma d'aujourd'hui, où la célérité, le changement de plans continuels sont des impératifs !

laurence 07/08/2007 10:24

la phrase de Cortazar me fait penser à la dernière phrase du (très beau) livre de Gérard Macé : La photographie sans appareil : "photographier, c'est s'entrainer à l'absence, mais en laissant des traces" (j'ai fait une cure estivale de Gérard Macé !)

laurence 07/08/2007 10:20

La fidèle lectrice avait pris des vacances de blog et de Net :-) Attristée par la mort d'Antonioni, bien sûr... Mon article sur Cortazar et Blow-up doit paraître aux PUR à la rentrée : promis, je te l'envoie dès sa sortie (tu l'auras sans doute avant le Dévédé !)

holbein 02/08/2007 20:06

Oui, un bon diaporama, effectivement.Donc, j'efface le commentaire N°1 ?C'est fait.

Lyliana 02/08/2007 17:55

Le commentaire précédent est à effacer ; une fausse manoeuvre de ma part. pardon..
J'écrivais : un diaporama consacré à Antonioni.

attraper les mouches

Fumier