Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 12:42
Le syndrome de la chauve-souris
 images extraites de l'article Peint à l'envers (4), du blog Appeau vert
 
 
Pour donner un écho à la belle réflexion de ap sur ce que j'appellerai le «syndrome de la chauve-souris» qui a frappé si souvent et continue à frapper un certain nombre de nos artistes parmi les plus fameux et afin de lancer une nouvelle piste, je livrerai ici cette image extraite d'un ouvrage scientifique  qui nous rappelle notre geste initial, un geste commun à tous* : celui du retournement qui a présidé à ce moment intense, traumatique, ce moment qui a précédé notre "découverte du monde", ce moment fondateur qui nous fit voir, et pour la première fois, le Monde à l'envers...
 
 
 
L'acte créateur ne consiste-t-il pas à réitérer, à refaire ces gestes sur lesquels nous nous fabriquons, et ceci inexorablement ?
 
 
 
 
 * Pour ce qui me concerne, je m'exclus du phénomène car n'ayant jamais réussi à  me retourner, j'ai dû naître par césarienne...
 
Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 09:45
Descendant (chutant dans) l'escalier


Kerry Skarbakka,  Stairs,  2002 Eduardo Arroyo,  Vêtu descendant l' escalier,  1976
   
   
Retournement. Renversement de la figure. Figure renversante. Le Monde à l'envers.  Poirier, cochon pendu. Tout le poids de mon corps m'écrase. Mon cerveau doit tout réinterpréter. Instantanément. J'ai perdu toute capacité à me déplacer. Mes jambes, mes bras sont devenus débiles. Ma tête, mes yeux -organes fragiles- occupent le bas niveau : celui du sol, de la saleté, l'endroit de la reptation, le lieu exposé à tous les dangers.
Et il ne s'agit pas uniquement de peinture. Suite chez ap.
 
   
   
   
illustrations :

1. ©Kerry Skarbakka

2. Vestido bajando la escalera, Eduardo Arroyo,
huile sur toile,1976

 
   

 
   
   
   
Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 19:54
Chute et renversement

WTC, New York, 11 septembre 2001 Kerry Skarbakka,  Porch,  2002
   
   
 Verticalité, déséquilibre, chute, basculement, passage à l'horizontale puis retournement et verticalité encore dans le mouvement du corps de plus en plus rapide et non maîtrisé.
Le renversement du corps -et son passage transitoire et obligatoire à l'horizontalité- est  sans doute un rappel aux origines, à l'animalité de chacun. Dans la revue Documents, dirigée par G.Bataille,  paraissant dans les années trente, une opération est souvent citée : celle qui consiste à faire pivoter le corps humain, «de sorte qu'un simple basculement  de l'axe vertical à l'horizontale transformait le tout du corps en partie, le haut (la Gestalt) en bas (l'organe sexuel), l'humain en animal(...).
A l'idée du passage civilisateur de l'axe horizontal à l'axe vertical qui, dressant l'homme sur ses deux pieds, l'aurait fait échapper à sa condition animale en inaugurant le long processus de l'éducation et de la sublimation, Bataille oppose l'image d'une autre forme de verticalité : obscène cette fois. Il s'agit de la station verticale du singe : sa nouvelle posture érigée a pour conséquence frappante de rendre encore plus visible l'anus de l'animal».*
 
   
 *L'informe, Yves-Alain Bois, Rosalind Krauss, Éditions du Centre Georges Pompidou, 1996, p144  
   
illustrations :
1. in Cécile Guilbert, WARHOL SPIRIT, Grasset, p 255
2. ©Kerry Skarbakka
 
   

 
   
   
   
Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article
17 juillet 2009 5 17 /07 /juillet /2009 18:25
Andy WARHOL : suicide

Andy Warhol, Suicide, 1963
WTC, New York, 11 septembre 2001
   
   
 Mais quelle différence entre les «morts célèbres» et les «gens dont personne n'a jamais entendu parler» ?
Aucune justement, puisque le traitement médiatique de la catastrophe propulse tout aussi bien l'anonyme dans la célébrité momentanée que l'individu célèbre dans la ténèbre du non-être.
 
   
   Cécile Guilbert
WARHOL SPIRIT
Grasset
  2008
p 255
   
 illustrations : Ibid, p256, 257
 
   

 
   
   
   
Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 16:38
 

Andy Warhol : Kiss

 

 

 

 

Kiss


 


 

 

 

 

 

Andy Warhol


   
  Voyeur compulsif ayant sublimé dans un travail artistique frénétique toute son énergie libidinale, Warhol s'est rêvé en machine frigide accouplé à d'autres machines pour mettre à distance ses affects, à l'exemple de Barbarella dont il dit un jour à Ultra Violet que c'était «son film préféré». Il prétendait avoir eu une liaison avec son téléviseur dans les années 50, s'être marié avec son magnétophone en 1964 et n'avoir plus jamais après cela pensé en termes d'"amour". Car, disait-il, «la vie personnelle et l'amour personnel sont deux sujets qui n'intéressent pas le sage de type oriental». *

 Vierge mais pas forcément chaste, Warhol envisageait donc sa sexualité sur un mode scopique, masturbatoire et hygiénique -ce qui en faisait le parfait consommateur de pornographie. **

 
 
  Cécile Guilbert
WARHOL SPIRIT
Grasset
  2008
*  p 214
**p 213
   
   

 
   
Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 11:42
Andy WARHOL : sculpture invisible

Expert dandy du « making of me » cher à Brummell s’étant très tôt créé une image en se façonnant d’emblée comme artefact, prétendant aussi qu’«après le maquillage, c’est l’habit qui fait l’homme», Warhol qui fut métaphoriquement toute sa vie le mannequin de lui-même le devint organiquement en entrant en 1981 à l’agence Zoli (puis Ford) qui le payait entre 2000 et 10 000 dollars par spot publicitaire.
Il le fut aussi lors de sa dernière apparition publique, le 17 février 1987, en défilant aux couleurs d’un styliste sur un podium aménagé dans la boîte de nuit The Tunnel.
Deux redondances de lui-même qui frappent par leur logique intrinsèque, mais moins que son impeccable prestation de « sculpture invisible » au night –club Area en 1985, où il apparaît quelques instants par soirée immobile et debout sur un socle avant de disparaître : un happening corporel si purement warholien que le sculpteur Arman le croira réalisé par son sosie !

Contrairement au préjugé courant, le corps de Warhol ne figurait pas là le joyau (ou le clou) du spectacle mais le signe désignant le véritable écrin qu’était l’espace vacant. «Je crois aux espaces vides», disait-il.  Mais aussi : «Ma sculpture préférée serait un mur épais avec un trou dedans afin d’encadrer l’espace de l’autre côté du mur.»
 
   
   Cécile Guilbert
WARHOL SPIRIT
Grasset
  2008
p 100
   
   
   
 illustration : Andy Warhol, Invisible Sculpture,
Area, New York, 1985, Ibid, p105

 
   
   
   
Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 08:01
Elika HEDAYAT
 un clic sur l'image...
 
L’École nationale supérieure des Beaux-arts présente chaque année dans les galeries d’exposition du quai Malaquais une exposition collective des jeunes artistes ayant obtenu le diplôme national supérieur d’arts plastiques (Dnsap) avec les félicitations du jury.
Cette année j'ai été émerveillé par le travail d'une jeune artiste : Elika Hedayat.
Six vidéos assez courtes sont présentées de manière très sobre dans un angle de mur, sur fond noir. Une approche très graphique, en noir et blanc. Beaucoup de poésie, d'invention, d'intelligence. Le tout d'une grande beauté. Il faut y aller. Pour ça.

 
 
 
 
Fables & Fragments
Exposition des diplômés 2008 avec les félicitations du jury
Beaux-arts de Paris, l’école nationale supérieure
13, quai Malaquais – 75006 Paris

 
 
 
communiqué de presse
 
Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 11:27
Giuseppe PENONE : matrice de sève
  
Du 23 mai au 24 juillet 2009, à l'occasion de l'achèvement de la restauration de la Cour vitrée du Palais des études de l'ENSBA, cet espace réhabilité accueille Matrice de Sève, sculpture monumentale de Giuseppe Penone, un sapin de 24m scindé en deux dans sa longueur et dont le coeur évidé recueille une odorante résine d'épicéa. Cette oeuvre majestueuse se complète d'une exposition de dessins dans le Cabinet des dessins Jean Bonna, genèse de ce projet né en 2007, variation sur le thème de la matrice. La question mythique de l'origine s'y pose avec sensualité et poésie. Entre la sculpture et les dessins se tisse un jeu pertinent d'échos formels et symboliques: de l'arbre au papier ou à travers la résine, coulée dans la sculpture et figée sur les études*.


           






           


           






           


           
           
           
*extrait, culture.fr

Giuseppe Penone

ENSBA
           
           
           

Giuseppe PENONE

Matrice de Sève
Ecole Nationale des Beaux Arts de Paris
14 rue Bonaparte 75006, Paris
23 mai-24 juillet 2009
lundi au vendredi 12h 18h
           
           
Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article
30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 10:46






22 JUIN 2009   GILBERT & GEORGE - Jack Freak Pictures

21 JUIN 2009
  Mary SUE - Mary goes round

17 JUIN 2009   La Tourneuse de pages

14 JUIN 2009   Barbie Foot - Chloe RUCHON

13 JUIN 2009   Apple - NANCY -2009

10 JUIN 2009
  William EGGLESTON - Fondation Cartier

9 JUIN 2009   Bruce NAUMAN - Venise 2009

5 JUIN 2009
  SPY NUMBERS .5

4 JUIN 2009
  SPY NUMBERS .4

3 JUIN 2009
  SPY NUMBERS .3

2 JUIN 2009
  SPY NUMBERS .2

1 JUIN 2009
  SPY NUMBERS
Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 13:36
GILBERT & GEORGE, Jack FreakPictures
 
 
 
 

GILBERT & GEORGE « JACK FREAK PICTURES »

exposition du 20 juin au 25 juillet 2009

Galerie Thaddaeus ROPAC

7 rue Debelleyme

75003 PARIS
 
 
Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article

attraper les mouches

Fumier