Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 13:41
Vanité contemporaine


           
           
Jour des encombrants, vanité ménagère.
Ce que nous disent les objets. Ce que nous disent les hommes à travers leurs objets.
           
           
           
           

Partager cet article

Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article

commentaires

chabriere 04/03/2010 15:08


J'aime l'aspect de bricolage,  de réhabiliation des objets  pour  en faire  autre  chose  (  que leur  destination d'origine)...  de la valorisation via
Rauschenberg qui les intègre à l'oeuvre,  à Duchamp qui par ce biais se moque du sacral au musée....  et justement  de la  rencontre  sur latable à repasser, du
parapluie  avec...  ?


espace-holbein 17/11/2009 17:10


Merci pour le lien que je ne connaissais pas. Personnellement je suis assez familier de ces choses et de cet état d'esprit ; j'ai même trouvé dans ce site des objets proches de certains qu'il m'est
arrivé de fabriquer... J'ai été à bonne école : on père était maître en la matière et je l'ai beaucoup observé lorsque j'étais petit.


pop 17/11/2009 11:52


un site passionnant en ce qui concerne les bricolages et autres rafistolages: http://thereifixedit.com
la question me préoccupe puisque je suis entrain d'écrire sur ces installations "bricolées" avec rebus, morceaux, équilibres, assemblages qui fleurissent dans pas mal d'expos... et je m'y
perds.

ps: je ne sai spas si je vous avais invité à ma dernière expo (au lab-labanque, à Béthune). Dans le doute, c'est fait.
JL


espace-holbein 11/11/2009 18:42


J'aime l'idée de la Vanité africaine...


François Thoraval 08/11/2009 17:25



Le sèche-linge réparé avec une ficelle bleue, fait penser à ces masques africains dont l’état parfois déplorable oblige à des
interventions radicales (et passionnantes) de la part de leurs utilisateurs. Parce qu’aux yeux des Dogons ou des Tchokwé, il s’agit d’abord d’objets rituels dévolus à l’utilité et pas aux musées!
Au fond, ce sèche-linge et ce tabouret (dont il manque un barreau),  qui n’appartiennent certes à aucun rituel, sinon celui de la vie domestique, ont
connu une belle vie, puisqu’ils ont honoré leur fonction jusqu’à la limite de leur possibilités et ont fait l'objet de soins attentifs. « Ce que nous disent les hommes à travers leurs
objets » dites-vous? Des gens humbles et  patients, assurément. Des gens qui entretiennent des liens intimes et familiers avec
les choses.Et pourquoi pas des Africains, justement ? A vérifier ! François



attraper les mouches

Fumier