Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 10:10
  Stretched  

revy1 600

 
 
 

  « Aussi préférons-nous la mare sans surprise. Sur son nénuphar, la grenouille immobile guette la mouche qui tourne autour d'elle ; elle attend le bon moment et soudain ouvre grand la bouche et l'avale ; à cet instant, sa vigilance se relâche et nous la gobons. Autrefois, nous ingérions plus volontiers nos défunts afin de nous doter de leur force, de leur vigueur. Puis il nous apparut que c'était précisément la force et la vigueur qui leur avait manqué, dont l'absence soudain les avait réduits à cet état lamentable. Nous ne touchons plus à ces cadavres. Leur faiblesse nous répugne. Et nos enfants si longtemps négligés nous voient revenir vers eux avec des envies de baisers.»

                                                          

                                                                          Éric CHEVILLARD

                                                                          Choir

                                                                          Les Éditions de Minuit, 2010, p236-237





.photographie : Suzanne RÉVY

 Stretched

 2008


  Suzanne Révy

 

.Teodorico PEDRINI (1671-1746)
  Concert baroque à la Cité interdite

  Troisième divertissement chinois ("L'arrivée du printemps")
 
Ensemble XVIII-21, Musique des Lumières,

 Hager Hanana, violoncelle




 
Partager cet article
Repost0

commentaires

E


Surprise ! Picasso mange des crapeaux.



Répondre
T


Après le Minotaure, voici le Minot-crapeau…



Répondre
G


Très Picassien.



Répondre
P


"la mare sans surprise" !



Répondre

attraper les mouches

Fumier