Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 10:14
 EXOTICA, Anne & Patrick POIRIER
exotica1 600
           

La ville s’offre en perspective cavalière. C’est une agglomération dont l’identité est imprécise. À l’horizon, les marges se perdent dans des fuites incertaines. Les gratte-ciel d’une cité s’y découpent à vif. Pas de brumes ambrées de pollution pour en estomper les contours. Au milieu, les immeubles et friches des centres-villes : grandes surfaces, entrepôts, parkings, chantiers de construction, terrains vagues… Les rues sont abandonnées, livrées aux voitures éparses, sans occupants.  Aux abords, un aéroport ; les avions sont immobilisés au sol, en léger désordre. À proximité, une gare ferroviaire : wagons et locomotives abandonnées sur les voies se poursuivent, désorganisés, jusque sous les toits d’un hangar.

           
exotica6 300 exotica7 300
           

La ville est abandonnée. Une suie noire s’est abattue et recouvre toutes les surfaces, les ouvertures, s’inscrit dans tous les interstices. Rien ne miroite. Aucun espoir de trouver encore quelque battement, quelque pulsation. Pas le moindre souffle, pas un bruit : ni le vrombissement des  moteurs, ni la rumeur diffuse d’une ville qui s’active. Le silence effarant de la mort.

           
exotica9 300 exotica8 300
           
Quelle est la cause de ce vide sans futur ? Une catastrophe naturelle  ou une destruction artificielle, une éradication de la vie par quelque phénomène chimique ou une pandémie virale, une élimination des êtres par l’effet d’un bouleversement planétaire, une glaciation soudaine ou un réchauffement extrême ? Tous ces phénomènes impliqueraient l’emprise irréversible du temps et sa puissance d’effacement.
           
exotica4 300 exotica5 300
           
 

Mais le temps lui-même s’est arrêté, comme suspendu, depuis des mois,  des années, des siècles ? Son échelle de mesure qui est le mouvement dans l’espace n’existe plus. La dégradation, cette détérioration progressive des choses, n’a plus de sens. Il ne s’agit pas d’une ruine mais d’un état, après que le temps ait définitivement rompu son cours. L’effroi nous saisit, celui de l’éternité.

           
           
           
 

RUINES et VESTIGES

Les ruines du futur

EXOTICA

Création Anne & Patrick POIRIER, 2000

Collection Claudine et Jean-Marc Salomon

           
           

Musée archéologique du Val d'Oise

4, place du Château -  95450

GUIRY-EN-VEXIN

jusqu'au 15 décembre 2011
           
           
Anne & Parick Poirier
           

Texte  présenté dans l'exposition.

Photographies personnelles

           
           
           
           
           

Partager cet article

Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article

commentaires

attraper les mouches

Fumier