Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2006 2 14 /11 /novembre /2006 07:00
          Robert Rauschenberg, l'envol


Une chose intrigue lorsque l’on commence à s’intéresser à l’œuvre de Rauschenberg c’est son attirance pour ce  qui s’envole, vole, ou s’élève, pour tout ce qui est dans les airs.
Dans le «Combine» présenté le 09 novembre, Hazard, une aile d'oiseau, blanche, verticale est fixée tout en haut à droite de la composition, bien au dessus de tout le reste. Le format étroit et vertical accuse l'impression.
Il suffit de regarder un peu au hasard, les productions de l’artiste pour tomber sur des éléments qui confirment ce constat : les ailes apparaissent directement dans bon nombre d'œuvres, de manière très directe comme dans  Coca Cola Plan (1958) ou dans Rodeo Olympics Glut (1988). Dans Charlene (1954) c'est une sorte de mongolfière ou de parachute déployé. Des parachutes apparaîtront nommément dans d'autres compositions.

  Mais si Rauschenberg est ce créateur d’«assemblages» que sont les Combines, il a aussi été quelqu’un qui a pratiqué la performance et  notamment en l’abordant par la danse ; Elgin Tie , ci-dessus, a été présentée en 1964 lors des Cinq Soirées new-yorkaises au Moderna Museet de Stockholm. Rauschenberg avait créé une autre performance intitulée Pelican, un an auparavant. Parachute et soufflerie faisaient partie des matériaux utilisés par l’artiste qui évoluait sur patins à roulettes. Pierre Sterckx écrit dans Beaux Arts Magazine de novembre 2006, p 124 :« Bob  aime les parachutes, les vents, les chutes ralenties qui ressemblent à des lévitations».
Une œuvre étonnante de Rauschenberg, dont je ne retrouve pas les références,
représente un individu qui fait le saut de l'ange en nous tournant le dos, un saut dans le vide qui le projette dans un ailleurs indédini : une sorte d'ailleurs infini.

Une Combine painting renvoie toujours à un ailleurs, proche ou lointain. Il en est ainsi de toute l'œuvre de Robert Rauschenberg.
  
         
         
illustration : ©Robert Rauschenberg, Elgin Tie, 1964, performance in  Performances, l'art en action, Roselee Goldberg, Thames & Hudson, 1999, p 42

illustrations en liens :
* Hazard, 1957 ("Péril") ©Robert Rauschenberg. 215,90 X 93,98 cm
  Ludwig Forum für International Kunst, aix-la-Chapelle.
 Extrait du catalogue d'exposition, Robert Rauschenberg, combines, Édition française, 2006   ©MOCA/Éditions du Centre Georges pompidou, Paris 2006,  p82.
* Coca Cola Plan Moca, Los Angeles
* Rodeo Olympics Glut, 1988
  Collection de l’artiste
  Photo Geoffrey Clements, site MAMAC
*
Pelican 1963, Robert Rauschenberg with Carolyn Brown and Alex Hay
  Film transféré sur DVD  ©Robert Rauschenberg/VAGA, New York/DACS, London 2003
         
liens Robert Rauschenberg :

* l'exposition au Centre Georges Pompidou
* petite biographie Wikipedia
* l'exposition du MAMAC de Nice de juin 2005
* galerie d'oeuvres présentées au MAMAC en juin 2005
* article
de Philippe Dagen du Monde du 18 octobre 2006
* article d'Alain Dreyfus de Libération du 20 octobre 2006  
* article de Judith Benhamou-Huet, Les Échos du 8 novembre 06
* article d'Olivier Cena, Télérama du 07 octobre 2006
* desordre.net : image Rauschenberg...
* petit diaporama de l'Express, 23 octobre 2006
* galerie de Combines au Metmuseum
* autour de Odalisque, un petit texte du CNDP
* insecula, quelques oeuvres de
Rauschenberg
         
         

Partager cet article

Repost 0
Published by holbein - dans espace-holbein
commenter cet article

commentaires

attraper les mouches

Fumier