Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2006 4 27 /07 /juillet /2006 07:00
Les Rencontres d'Arles 2006...(7)

Une exposition d'Antoine Agoudjian est présentée dans un très beau lieu. Un lieu très agréable, étonnant ; un lieu qui laisse encore apercevoir des traces de son passé. Ce lieu aux murs autrefois peints, décorés, et aujourd'hui défraîchis, montre des traces d'humanité. Ces traces que l'on va retrouver dans les photographies de l'artiste dont le travail se combine si bien avec cet espace.
Antoine Agoudjian est né en France, en 1961. "Je n'ai jamais programmé de devenir photographe", dit-il, (...)"Je n'ai aucune certitude. Le doute m'accompagne à chaque instant".
Il se consacre depuis 1989 à la réalisation d'un travail photographique sur la mémoire. Chaque reportage le conduit sur les lieux relatifs à l'histoire des Arméniens dans l'empire Ottoman où se sont déroulés les récits qui ont nourri son imaginaire.
"En 1996, errant dans la ville d'Istanbul, partagé entre crainte et excitation, j'ai éprouvé le besoin irrépressible de me lancer à la recherche des Arméniens sur cette terre historique. Mon projet est né des sensations éprouvées dans cette ville".
Antoine Agoudjian va publier "Les Yeux Brûlants" Mémoire des Arméniens 1989 - 2005" dans la célèbre collection Photo Poche.
La photographie d'Antoine Agoudjian est liée à l'émotion. L'empathie qu'il éprouve pour ses sujets et les modèles qu'il photographie est toujours présente. Elle domine. L'univers dont il souhaite nous faire partager le quotidien est fait de ferveur, d'humanisme, de générosité et de sentiments forts. La forme qu'il donne à ses sujets est au service de cette intention : les tirages sont globalement
très noirs, d'un noir intense, profond, et les figures qui en émergent semblent surgir, jaillir d'un néant, d'une longue histoire de malheurs répétés, celle de la communauté arménienne. Une force de vie. Un désir de continuer à vivre, toujours renouvelé. Mais rien n'est jamais définitivement réglé. Pour preuve, un des derniers avatars lié aux conséquences de cette histoire tragique de l'Arménie s'est produit autour d'une exposition récente qu'Antoine Agoudjian a faite en France, à Valentigney, dans le Doubs. Cet épisode date du 17 juin 2006 : l'artiste a vu son exposition décrochée après les vives réactions de la communauté turque, forte de plusieurs milliers de personnes en pays de Montbéliard, choquée par deux légendes mentionnant le mot "génocide" (article de Claire Guillot du quotidien Le Monde du 28 06 06).

Antoine Agoudjian appartient à l'Agence Rapho.



Vous pouvez également voir des reproductions en assez grand format de beaux tirages de quelques photographies d'Antoine Agoudjian sur le site de la bibliothèque municipale de Lyon où vient de se terminer une exposition qui lui était consacrée.



Dans le cadre des expositions du Méjan : Le Capitole
(08 sur le plan des expositions)


site d'Antoine Agoudjian

photographies de l'auteur

Partager cet article

Repost 0
Published by holbein - dans espace-holbein
commenter cet article

commentaires

attraper les mouches

Fumier