Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 11:42
Andy WARHOL : sculpture invisible

Expert dandy du « making of me » cher à Brummell s’étant très tôt créé une image en se façonnant d’emblée comme artefact, prétendant aussi qu’«après le maquillage, c’est l’habit qui fait l’homme», Warhol qui fut métaphoriquement toute sa vie le mannequin de lui-même le devint organiquement en entrant en 1981 à l’agence Zoli (puis Ford) qui le payait entre 2000 et 10 000 dollars par spot publicitaire.
Il le fut aussi lors de sa dernière apparition publique, le 17 février 1987, en défilant aux couleurs d’un styliste sur un podium aménagé dans la boîte de nuit The Tunnel.
Deux redondances de lui-même qui frappent par leur logique intrinsèque, mais moins que son impeccable prestation de « sculpture invisible » au night –club Area en 1985, où il apparaît quelques instants par soirée immobile et debout sur un socle avant de disparaître : un happening corporel si purement warholien que le sculpteur Arman le croira réalisé par son sosie !

Contrairement au préjugé courant, le corps de Warhol ne figurait pas là le joyau (ou le clou) du spectacle mais le signe désignant le véritable écrin qu’était l’espace vacant. «Je crois aux espaces vides», disait-il.  Mais aussi : «Ma sculpture préférée serait un mur épais avec un trou dedans afin d’encadrer l’espace de l’autre côté du mur.»
 
   
   Cécile Guilbert
WARHOL SPIRIT
Grasset
  2008
p 100
   
   
   
 illustration : Andy Warhol, Invisible Sculpture,
Area, New York, 1985, Ibid, p105

 
   
   
   

Partager cet article

Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article

commentaires

attraper les mouches

Fumier