Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 13:32
Spy numbers, Palais de Tokyo


 
Pour la série Erased Lynching, Ken Gonzales-Day a utilisé des cartes postales ainsi que des documents photographiques d'archives représentant des scènes de lynchage.
L'artiste va effacer, dans l'image, toutes les traces de pendaison. Le lieu, l'ambiance, les «spectateurs» sont montrés. L'acte de pendaison sommaire prend une force particulière du fait qu'il n'est décidément pas montré dans cette accumulation de photographies qui ne renvoient pourtant qu'à lui-même.
 
Ken Gonzales-Day
The Wonder Gaze (St James Park)
pour la série Erased lynching

           
           









  à noter la présentation sur deux plans, dans un angle du mur de la salle

           
           



           





           
Cette série d'images d'«absences» ou d'«espaces vides» convoque mémoire et souvenirs perdus. Invisibles, les victimes deviennent paradoxalement omniprésentes.
           
           
suite demain (peut-être...)
           
           
           
           
           

SPY NUMBER

Palais de Tokyo
13 avenue du président Wilson 75116, Paris
28 mai-30 août 2009
           
           
           
           

Partager cet article

Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article

commentaires

espace-holbein 04/06/2009 22:42

Bien vu...Histoire(s) de meurtres. Peut-être pas loin de Twin Peaks, non ?

Zoé des Zibelines 04/06/2009 20:41

En lisant très rapidement, j'avais d'abord pensé à Eraser Head de David Lynch.... Eraser lynching, c'est proche non? Tu penses que c'est fait sciemment, ou c'est mon esprit qui me joue des tours?

attraper les mouches

Fumier