Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 17:06
Spy numbers, Palais de Tokyo

Sur les ondes courtes de nos radios, des voix égrènent des suites ininterrompues de nombres. 2... 11... 58... 35... 23...
Instructions codées à destination d'agents dormants, messages échangés entre trafiquants ou simples réglages téléphoniques, les «Spy Numbers Stations» émettent depuis plusieurs décennies sans que leur fonction extacte soient encore connue. 
Au delà du visible, toujours plus proche de l'infra-mince et du spectral, le Palais de Tokyo expérimente des formes d'art qui échappent à toutes velléités d'interprétations figées.
Cette exposition réunit des artistes passionnés par l'encodage mathématique, la production d'aurores boréales, l'archivage de lentilles de contact, les capteurs sismiques, la disparition des pendus et les sommets de montagnes. Un vrai bazar, hétéroclite, scientifique ou mystique, une façon dada de traverser des incertitudes, une fascinante approche d'objets insaisissables..

   
Trois tubes blancs disposés horizontalement. On se penche, on regarde à l'intérieur et l'on écoute. Pascal Broccolichi a soumis le Palais de Tokyo à un programme de capture de l'activité électromagnétique. Il explore les ambiances sonores et est à la recherche de phénomènes imperceptibles par l'oreille humaine. Ici, il a procédé à un enregistrement de différents phénomènes sonores propres au lieu d'exposition et les diffuse dans ces trois structures. Ambiance étrange restituant l'espace sonore du Palais de Tokyo (ci-dessous, 1).
 

   1   2
  3   4
           
Plus loin,(2) une étrange machine, montrant une boule de brillante suspendue dans une boîte de verre. C'est la reconstitution d'une invention du scientifique Kristian Birkeland, appelée la Terrella. Le scientifique, au début du XXe siècle décide de fabriquer une chambre sous vide afin d'observer l'influence du magnétisme sur les rayons cathodiques. Cela lui donnera des idées sur l'origine des aurores boréales. Dove Allouche et Evariste Richer en ont fait une réplique qui fonctionnera dans le cadre de cette exposition.
De son côté, Matt O'Dell (4) a réalisé cette immense sculpture qui diffuse des enregistrements de signaux émis sur les ondes courtes dans lesquelles des voix égrènent une mystérieuse série de nombres.
La sculpture murale (2) de Félix Schramm est une chose monumentale, une extraction violente qui sort du mur blessé de cette vaste salle. L'objet est inquiétant, mystérieux lui aussi ; objet en suspension, une sorte d'esthétisation de la destruction qui plane comme une menace. L'hétéroclite est à nu.
           
           
           
suite demain (peut-être...)
           
           
           
illustration : matériel acoustique d'écoute expérimentale, Museum “Waalsdorp”, La Hague
           
           

SPY NUMBER

Palais de Tokyo
13 avenue du président Wilson 75116, Paris
28 mai-30 août 2009
           
           
           
           

Partager cet article

Repost 0
Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article

commentaires

attraper les mouches

Fumier