Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2006 4 22 /06 /juin /2006 07:00

Pierre Radisic,
série Couples
1982

Punaise, la vie ça te joue des sales tours : il y en a, à force de vivre ensemble, ils finissent par se ressembler. Ou alors, c'est peut-être bien le contraire ? Tellement narcissiques ou inquiets de leur personne qu'ils cherchent l'autre, le (la) même, mais dans le sexe opposé.
Pierre Radisic a traqué ces couples qui se ressemblent. J'en ai un en réserve, le voici, et si j'en trouve d'autres (j'ai, oui, j'ai dans mes archives...) je vous les livre. Rigueur dans la prise de vue, espèce de "neutralité". C'est drôle et un peu inquiétant, non?

photographie : je vous l'ai dit, mes archives, mais, au juste je ne sais plus. Peut-être un vieux Photographie Magazine (Magazine qui a malheureusement disparu. Dommage)

Partager cet article

Repost 0
Published by holbein - dans espace-holbein
commenter cet article

commentaires

espace-holbein 19/07/2008 00:15

@krust-bunny :j'ai failli rencontrer Pierre Radisic il y a quelques années. On s'était donné rendez-vous dans un salon à Paris et puis on ne s'est jamais trouvés...Pierre Radisic a l'air de quelqu'un de bien ; quand vous le croisez, transmettez-lui mon meilleur sentiment.

krust-bunny 18/07/2008 07:40

Je suis un ami de pierre et je suis tomber sur ce blog par hasard, je me ferais un plaisir de lui dire de venir vous répondre...Dans tout les cas je vous remercie de ça part pour les comentaires et pour votre passion commune de l'art sous toute ces formes!

holb 12/01/2007 18:54

Bonsoir,

je dois avouer que je n'ai pas les références exactes.
Si Pierre RADISIC peut nous contacter lui-même pour nous le dire, ce serait vraiment gentil de sa part... :-)

alix 12/01/2007 18:22

bonsoir, vous ne seriez pas par hasard le titre de ces portraits? merci d'avance, A.

Lyliana 24/06/2006 14:55

La première phrase qui m'est venue à l'esprit en les voyant ; c'est "dans le nu de la vie". Je les associe mentalement aux souliers de Van Gogh (je sais que cela n'a rien à voir) où l'on perçoit la terre et au-delà, la sueur du paysan. Là on a l'impression qu'ils transpirent de l'âpreté d'un quotidien. C'est poignant parce que c'est notre condition qui est exposée.

attraper les mouches

Fumier