Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2006 5 16 /06 /juin /2006 07:00
   Diane Arbus,
"double exposure"

 
J'ai évoqué, dans le billet précédent, cette  photographie  : "Kathleen and Coleen, Roselle, New Jersey" que Diane Arbus a prise en 1967.
J'ai une admiration sans bornes pour l'immense artiste qu'était Diane Arbus. Donc mon point de vue sera partial. Toujours partial, concernant Arbus. Là, vous êtes prévenus.
Et bien, j'ai trouvé dans le Washington Post un article de David Segal évoquant les fameuses jumelles retrouvées, trente-huit ans après. Elles posent ici en arborant cette célébrissime photographie.
   
   
photographie : Helayne Seidman - For The Washington Post
 

Partager cet article

Repost 0
Published by holbein - dans espace-holbein
commenter cet article

commentaires

holb 11/01/2007 20:30

>Amazone : bon, c'est bien dommage (mais je m'en doutais un peu).
Je vais y réfléchir car je suis tout de même curieux de savoir comment on peut parler de Diane Arbus.
Merci quand même.

Amazone 11/01/2007 11:14

Hier j'ai vu le navet qui est censé parler de la relation au modèle de la photographe Diane Arbus. Le film n'apporte rien, évitez-le !

Laurence 02/07/2006 13:59

et moi j'apprécie l'euphémisme : "Opalka arrive à un point' ! Désolée pour le doublon, j'avais pas vu (oublié)...

holbein 02/07/2006 09:40

Tout à fait. C'est un exemple des contradictions, du manque d'exigence dans la présentation et la mise en espace des oeuvres de cette exposition. Je le mentionne dans le billet La Force de l'art : Séchas et ses chats...(6) :
http://espace-holbein.over-blog.org/archive-06-01-2006.html

L'oeuvre de Roman Opalka est importante et exigeante. Cette toile est récente et, en conséquence, Opalka arrive à un point qui le contraint à peindre quasiment blanc sur blanc. On ne peut voir ce qu'il y a sur la toile que si l'on s'approche ; et si l'on s'approche, on déclenche les systèmes de sécurité !

laurence 01/07/2006 23:22

justement, je l'ai vu Opalka, à l'expo Force de l'art. dommage ce trait rouge à la c.. qui empêche de s'approcher. On voudrait voir les numéros comme on écoute un souffle.

attraper les mouches

Fumier