Lundi 5 juin 2006 1 05 /06 /Juin /2006 07:00
"Voyage(s) en utopie,
Jean-Luc Godard, 1946-2006"

à la recherche d'un théorème perdu.
Centre Georges Pompidou
11 mai - 14 août 2006

Ce Godard, toujours teigneux. L'expo ? Ni fait, ni à faire. Tout est dans l'état : scotch, marqueurs en vrac, parquet arraché, tuyauterie déboulonnée, fils électriques apparents ; pas le temps pour les cartels, lit défait, etc. On voit même des traces écrites sur le mur de l'ancienne expo William Klein.
 
Godard, je t'aime ! Justement, une expo qui a coûté deux fois le budget de l'expo William Klein : 500 000 euros. Une expo qui a rendu fous et continue à rendre fous les organisateurs qui ne savent plus comment réactualiser les papiers distribués à l'entrée (explications) tant l'expo change de jour en jour. Je vous dis pas : y a tellement de bruit dans cette enfoirée d'expo qu'ils ont été obligés de mettre un rideau gris, épais, à larges lamelles à l'entrée à cause des employés qui vérifient les entrées et qui pétaient les plombs : il y était pas avant, j'en suis sûr ! J'avais visité seul et j'avais rien compris une première fois. Ca m'avait rappelé l'époque où j'étais étudiant et je sortais de ses films abasourdi. Rien compris. Pourquoi ça tombe sur moi ? je me disais. Et j'y retournais. J'allais voir le suivant. Ca m'a toujours agacé de rien comprendre. Je voyais bien que je trouvais ça beau, quand même. Godard, je t'aime.
Le ciné à Godard, je continue à trouver ça beau. Par contre, Godard, c'est pas un plasticien : petites maquettes à deux balles, symbolisme en 3 D à la louche (voir la maquette de Sarajevo avec les trois palissades, etc.). Côté bricolage, vraiment bricolage. Ben, justement les TROIS palissades, voilà : si vous y allez à l'expo Godard ayez une chose en tête (au moins une seule), le chiffre trois. Tout est par trois. Notamment l'histoire des trois religions qu'on retrouve aux quatre coins de l'expo. C'est une piste (sérieuse). Mais n'y allez pas. Vous serez déçus. C'est une expo qui est faite pour être déçus. Godard : je t'aime !

Alors j'y suis retourné. Et vraiment, j'ai pas eu de bol : inscrit que j'étais dans une petite balade commentée (on était 7, c'est tout vous dire; ouais, 7, c'est tout vous dire, je vous le redis !). Et le type qui racontait (déjà, il avait du mal, vu le bruit ambiant, il était obligé de gueuler) : c'était celui qui était censé former les conférenciers ! Donc, une somme, ce type. Un érudit de Godard. Et c'est lui qu'a vraiment pas eu de bol, j'essplique : il nous raconte qu'il a suivi l'expo depuis le début, projet, maquettes, montage et mise en place avec JLG lui-même (oui, lui-même). Et bien, il a essayé de lui poser des questions pour préparer ses conférenciers. L'autre ? Pimbèche, il traversait les salles sans lui répondre ! Tout le boulot, il a été obligé de se le coller, l'érudit de Godard. Exemple : quand il avait découvert d'où venait le photogramme que Môssieur Godard avait collé sur un panneau (après des nuits entières à revisionner des trucs introuvables), hop, on changeait d'image ou
de film ! L'horreur ! Ce que je t'aime Godard.
Le plus beau : on lui commande dix petits films à JLG, pour mettre dans l'expo. Lui, avec tout l'argent qu'il a gagné pour faire l'expo, il en fait un. Ouais, un seul. Il refourgue d'anciens trucs, de la repique à lui, remontés, etc, pour arriver à dix. Les autres c'est pipi de chat ; y'en a un, justement, qui est un film à chier qu'il a piqué à sa femme Anne-Marie et qui montre son chat (à Anne-Marie) en train d'écouter de la musique ! Anne-Marie, elle l'aime Godard (comme moi).

Godard, il est fait pour être detesté. C'est pour ça que moi, je l'aime Godard. C'est vrai que je l'aime. Les gens dans l'expo, ça les énerve (même en dehors de l'expo, d'ailleurs). Il fait pas dans la pédagogie Godard. C'est un artiste. Un artiste agaçant. Un artiste d'attitude.
Jean-Luc Godard : je t'aime.

photo : site G.Pompidou

Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires - Par holbein
Retour à l'accueil

Commentaires

C'est amusant de te lire, car j'ai commencé à aimer Godard, le jour où j'ai cessé de chercher à comprendre. Il ne faut pas chercher Godard là où il n'est pas, il faut laisser venir à soi. J'adore Godard !
Commentaire n°1 posté par théo le 09/06/2006 à 12h40
Cher Théo, bonne nouvelle : on est au moins deux !
Commentaire n°2 posté par holbein le 09/06/2006 à 17h39
Oui il faut errer dans les pièces sans trop chercher à comprendre et puis des fois le sens vous envahit... Ca a un coté attirant...
Commentaire n°3 posté par polluxe le 10/06/2006 à 13h26
Et de trois...
Commentaire n°4 posté par holbein le 11/06/2006 à 11h37
et de quatre... Je suis même capable de réciter l'intégralité du dialogue de Pierrot le fou. Intérêt minime dans la vie, hélas...
Commentaire n°5 posté par laurence le 14/06/2006 à 19h51
Bon à ce stade, ça devient sérieux : SI ON SE COMPTAIT ?
(on en est à 4)
Qui va être le (la) cinquième, puis 6, puis 7 puis, etc. ?
Alors là, tu m'impressionnes Laurence ; Pierrot le fou, par coeur ?
Je vais commencer la procédure pour une demande en mariage ! ;-)
L'intérêt est loin d'être minime.
Tu me diras ta perception de l'expo de Beaubourg. A un certain endroit, Godard fait référence aux couleurs de Pierrot le fou.

Qu'est-ce que j'peux faire, chais pas qu...(j'ai oublié)
Commentaire n°6 posté par holbein le 15/06/2006 à 09h03
"jamais ne dis jamais que tu m'aimeras toujours, oh mon amour
jamais ne me promet de m'adorer toute la vie
n'échangeons surtout pas de tels serments me connaissant te connaissant
gardons le sentiment que notre amour au jour le jour
que notre amour est un amour sans lendemain"

c'est aussi pour cette chanson que j'aime Pierrot le Fou
euh... c'est pas tellement compatible avec une demande en mariage ;-)
Commentaire n°7 posté par laurence le 15/06/2006 à 15h53
Je crois entendre la voix d'Anna Karina...
Commentaire n°8 posté par holbein le 15/06/2006 à 17h11

attraper les mouches

sommeil comptable

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

zêtes les derniers

fumier

insupportable

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés