Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2006 4 25 /05 /mai /2006 07:00



Excès d’honneur, excès d’indignité.
 

L’art contemporain, dans sa réception par la critique comme par le public, est décidément voué à ces deux écueils. La critique a renoncé à toute évaluation, le public à toute compréhension, l’esthétique à toute légitimation.

Assurément, arguant de l’introduction d’un urinoir dans un musée par Duchamp, les artistes prétendent décider seuls de ce qui est une oeuvre d’art, grâce à la subversion de tous les critères établis du jugement esthétique.

Cette subversion fait désormais l’objet d’une subvention attentionnée par les musées d’État et les galeries, soucieux de prouver leur libéralisme à une critique aveuglément acquise le plus souvent. Ce jeu ambigu, fait de complicité et d’antagonismes, artistes et institutions s’y livrent depuis les années soixante. Les structures mêmes de l’art en ont été radicalement modifiées.
Plus que jamais, pourtant, bien que l’alliance de la subversion et de la subvention vise à le mettre hors jeu, le jugement esthétique demeure nécessaire. Objet industriel détourné ou dupliqué, intervention militante, proclamation politique, une oeuvre n’est d’art que si la qualité artistique qu’elle ambitionne peut être justifiée et partagée. Symbole, elle est irréductible à un symptôme ; objet de jugement, elle ne relève pas de la simple préférence de chacun.
Il est donc urgent, aujourd’hui, tout autant de prendre les ambitions des artistes en considération que d’élaborer à nouveaux frais une argumentation esthétique attentive à la logique interne de l’oeuvre contemporaine, à la fois profane et distincte du principe de plaisir, exigeante sans prétendre à la vérité absolue, libre d’obligations sociales mais susceptible d’être l’enjeu de critiques rigoureuses.

SUBVERSION ET SUBVENTION Art contemporain et argumentation esthétique
4e de couverture. NRF essais GALLIMARD, 1994
Rainer Rochlitz, philosophe (décédé en décembre 2002)

illustration : Jean-Pierre Raynaud, Objet-drapeau (photo : philippe chancy)

Partager cet article

Repost 0
Published by holbein - dans espace-holbein
commenter cet article

commentaires

holbein 03/08/2007 10:34

Merci, «Les vies d'Angélique» est très bien, également !...;-)

Ang鬩que 02/08/2007 22:26

L'Ouest  bleuL'Est blancLe Sud rouge....Superbe blog !Angélique

attraper les mouches

Fumier