Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 17:25
Jean Clair
(...) Je me rappelle avec déplaisir que l'an dernier, à pareille époque, l'un des deux oiseaux, chétif, incapable de prendre la nourriture que sa mère lui ingurgitait, était mort au bout de quelques jours. Par peur de déranger le nid, j'avais négligé d'enlever le petit cadavre. Au bout de deux semaines, son frère, déjà vigoureux, s'est mis à dépérir, a cessé progressivement de bouger, de se hisser sur ses pattes, d'agiter les ailes et de tendre le cou, puis a fini par mourir à son tour. Soulevant les deux corps, je me suis rendu compte avec horreur que tous deux avaient été dévorés par de minuscules formes ovoïdes blanchâtres, des asticots, des larves de l'omniprésente Musca domestica. Le premier cadavre avait, par ma négligence, provoqué la mort du second (...).


Jean Clair
Journal atrabilaire
Gallimard, collection folio, p. 129




 
Jean Clair, essayiste et conservateur général du patrimoine, entre à l'Académie Française.

LE MONDE | 23.05.08
 
 

Partager cet article

Published by espace-holbein - dans espace-holbein
commenter cet article

commentaires

di Brazza 29/05/2008

Les mouches, qu'lles soient dites mouche à boeuf, mouche à merde, mouche bleue, mouche de Hesse, mouche de la betterave, mouche à mangue, mouche de l'oignon et j'en passe merci wiki, les mouches disais-je ne manquent pas dans le triangle des bermudes, quelque part au large des îles de la Branchoujllerie. Beaucoup d'entre elles rêvent de, tandis que d'autres s'essayent déjà, pondre leurs vers dans la chair de Jean Clair. Et son élection à l'Académie n'a pas du arranger ça, au contraire. J'entends déjà leur vrombissement faire écho sous la Porte d'Aix, à Marseille, pas très loin de chez moi. Mais savent-elles, ces mouches, que ces nombreux rubans accrochés sous ladite porte vers laquelle elles se préciptent ne sont pas la dernière exposition d'un artiste nommé Baygon mais tout simplement du papier-tue-mouches?Ah mon dieu faites qu'elles l'ignorent. Toutes. Et qu'on en parle plus, des mouches. Une fois pour toutes.amications insecticidesdB

dibrazza 29/05/2008

tandis que d'autres s'essayent déjà à, on aura rectifié.

espace-holbein 29/05/2008

J.-A. Boiffard, Papier collant et mouches, 1930. Illustration pour un article de Georges Bataille  "L'esprit moderne et le jeu des transpositions," Revue Documents, 1930. No.8, p. 488Ces mouches ont bien des noms affublés d'un prénom, non ?   Vite, des noms ! Des noms !