Lundi 12 mai 2008 1 12 /05 /Mai /2008 12:37
L'art n'est pas la vie
 
 
 Je découvre à l'instant cette interview de Sophie Calle qu'un jeune homme a faite dans le cadre de son exposition Prenez soin de vous à la BNF, rue Richelieu.
 Et je me dis "quelle chance il a ce petit jeune homme de s'entretenir avec Sophie Calle" - et justement dans le cadre somptueux de la salle Labrouste transformée pour l'occasion.
Et très vite, je me dis qu'il a loupé sa chance. Il faut évidemment une expérience  (je devrais dire une formation) pour interroger un artiste sans ça on reste inéluctablement dans la surface. On risque de ne percevoir de cette œuvre que son côté spectaculaire.

Notre jeune journaliste part sur un contresens et s'entête malgré les mises au point réitérées de l'artiste. Dans la conception de beaucoup, et dans la représentation qu'ils se font de l'objet artistique, l'art c'est la vie. Ou l'équivalent de la vie. Et plus particulièrement quand l'artiste se sert objectivement de matériaux directement prélevés dans sa vie quotidienne. Mais rappelons que même si les artistes utilisent des éléments de leur vie (à des degrés divers) comme composantes de leur travail, l'œuvre d'un auteur est une transformation, une transposition et donc une création.
 L'interviewer va en l'occurence mélanger aveuglément  l'art et la vie. Sophie Calle aura beau lui répéter : «C'est un travail que je vous présente, ce n'est pas ma vie ; c'est un projet artistique avec des photos, des textes...». Rien n'y fera.

L'art, ce n'est pas la vie. A quoi cela servirait-il en effet de rentrer dans un processus mimétique ou de se confondre avec un objet qui nécessairement a vocation, une fois terminé, à être détaché de soi-même ? On a hérité de tous ces automatismes  posant comme une évidence le mimétisme comme valeur liée à la production artistique.

Interroger un artiste ne doit pas servir uniquement à garnir des grilles de programmes à la radio ou à la télévision. Cela s'apprend si l'on veut, à son tour, en faire un objet digne d'intérêt. Il y a des des gens fameux qui s'y sont risqués avec bonheur : David Sylvester ou Georges Charbonnier, par exemple. Écoutons-les, lisons-les.

Et rappelons-nous la célèbre déclaration d'un Génie sans talent, Robert Filliou  : «L'art c'est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art...».
 
 
 
origine
 

Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires - Par espace-holbein
Retour à l'accueil

attraper les mouches

sommeil comptable

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

zêtes les derniers

fumier

insupportable

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés