Dimanche 4 mai 2008 7 04 /05 /Mai /2008 11:04
  Rebeyrolle



Les chiens, comme les grenouilles sont des animaux d'en bas. Mais les animaux de la force qui fait rage (...) Il s'agit moins d'une forme que d'une énergie ; moins d'une présence que d'une intensité, moins d'un mouvement et d'une attitude que d'une agitation, d'un tremblement difficilement contenus. Se méfiant du langage, Spinoza craignait qu'on confonde sous le mot chien "l'animal aboyant" et "constellation céleste". Le chien de Rebeyrolle, lui, est résolument à la fois animal aboyant et constellation terrestre.




Michel Foucault
au sujet de la peinture de Paul Rebeyrolle

     



illustration : Rebeyrolle, Chien Pissant sur son matricule, 1973 (série "Faillite de la Science Bourgeoise").
peinture sur toile, 160 x 130 cm.
  
     

Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Par espace-holbein
Retour à l'accueil

attraper les mouches

sommeil comptable

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

zêtes les derniers

fumier

insupportable

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés