Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 09:23
 

Edvard MUNCH

Signes de l'art moderne

Fondation Beyeler

 

 

munch-bey-150.jpg La Fondation Beyeler à Bâle consacre une rétrospective à Edvard Munch. Plus de deux cents peintures , gravures et dessins représentant toutes les périodes du célèbre artiste norvégien sont présentés dans cette exposition. Le Cri, l'œuvre qui lui est expressément associée, ne figure pas dans cette présentation...

Edvard Munch est évidemment un artiste de toute première importance. Le rôle qu'il a joué dans l'émergence de l'expressionnisme et plus généralement dans la construction d'une véritable modernité qui va éclore et bouleverser le monde des arts au tout début du XXème siècle n'est plus à démontrer.
C'est un artiste qui a voyagé à travers l'Europe, s'est donc imprégné de ses contemporains les plus novateurs, mais a également influencé les artistes qu'il a fréquentés.

Munch travaille les grands thèmes : la mort, le tourment existentiel, l'amour, la femme (dévorante, en général...), la révolte mais également la maladie, la création/destruction, etc. Nous sommes dans les sentiments et l'être humain est au cœur de ses préoccupations.


 La Fondation Beyeler présente donc une très belle exposition d'un artiste dont on a bien intégré les motivations et qui ne fait évidemment plus scandale, comme ce  fut le cas en son temps. La conception de la figure de l'artiste incarnée par  Munch renvoie maintenant à en schéma largement partagé par les amateurs d'art  : il s'agit de la figure désormais traditionnelle de l'artiste tourmenté qui projette ses sentiments sur un écran de toile  qu'il va recouvrir de peinture et sa peinture va traduire son tourment, sa dépression ou plus généralement  ses affects. On se situe là dans une conception de l'œuvre communément partagée par le public.

Les conditions de création ne sont plus celles vécues par Munch  vivant à Christiania à la fin du XIXe siècle : la rigidité des mœurs de la bourgeoisie de l'époque et le conflit intérieur de l'artiste à la fois fragile et perturbé créent les conditions d'une œuvre suscitant l'empathie. Le génie de Munch sera bien sûr au cœur de tout ça.

Un certain nombre de créateurs vont incarner cette figure de l'artiste mais il me semble qu'un des apports importants d'Edvard Munch va consister à transférer ses sentiments intérieurs au paysage (se référer au célèbre texte qu'il a écrit sur la genèse de son tableau Le Cri). Le paysage devient ainsi l'espace de projection des états d'âme ; une sorte de projection mentale, en quelque sorte.


Il aurait été intéressant qu'une rétrospective s'attache  à penser plus en profondeur, peut-être, certains aspects plus singuliers, plus personnels, de la démarche (ou des démarches) de l'artiste car on ressort satisfait de la visite mais sans véritablement éprouver une envie particulière de prolonger les moments passés avec le peintre.

                   

                   
                   

photographie de l'auteur : détail d'une peinture de Munch

 

Rétrospective Edvard MUNCH, Fondation Beyeler, Bâle (Riehen).

du 18 mars  au 15 juillet 2007

 

                   
                   

Partager cet article

Repost 0

commentaires

la dilettante 20/05/2007 11:56

Tout à fait possible, car il utilise ces mêmes couleurs, encore une photo volée ?

la dilettante 15/05/2007 16:00

Sur le canapé blanc, juste en face, tu as encore enfreint la dure loi helvète....

holb 15/05/2007 16:39

Erreur ! Ce n'est pas un détail des Nymphéas ; c'est l'agrandissement d'un petit fragment d'un tableau de MUNCH...

holb 14/05/2007 19:32

Yes, une litho...Bon, contente ? J'ai caché la photo licencieuse !En remplacement, un fragment d'une peinture du maître accrochée aux cimaises à Riehen. A toi de découvrir laquelle ;-) PS : je n'ai fait qu'une étape à Bâle avant de me rendre à Baden-Baden voir Sigmar Polke, le grand !

la dilettante 14/05/2007 00:08

Les photos sont interdites, tu as triché (mdr) je n'ai pas eu l'autorisation de pénétrer avec un stylo pour prendre des notes, aussi j'ai du faire retailler le crayon à plusieurs reprises, qu'il mon gracieusement fourni....

la dilettante 14/05/2007 00:04

Il y a tout de même une litho du Cri.Tu es encore venu en douce....

attraper les mouches

Fumier