Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 07:10
L'arbre



perse-400.jpg
Un jour, un de leurs grands peintres se promenait avec son collègue dans une prairie, et ils devisaient de leur art, quand ils arrivent en vue d’une forêt. Celui qui était le plus avancé dans leur art aurait dit à l’autre :« Si l’on veut peindre à la manière nouvelle, il faut peindre chacun des arbres de cette forêt de façon qu’un amateur qui s’y rendrait puisse tous les reconnaître.»
Moi que vous voyez, je ne suis qu’un pauvre arbre, et je remercie Dieu de n’avoir pas été peint d’aussi docte manière. Ce n’est point que j’appréhende, si j’étais dessiné à la manière franque, que tous les chiens d’Istanbul, me prenant pour un vrai arbre, ne viennent me pisser dessus. Mais j’aspire, plutôt qu’à être un arbre, à en être le signe.


Orhan PAMUK
Mon nom est Rouge
Éditions Gallimard, 2001, traduit du turc par Gilles Authier, p 76


illustration :

exposition BNF Splendeurs persanes
site BNF
Khosrow voit Chîrîn près de la source
Supplément persan 1029, folio 49v
Les Cinq Poèmes de Nezâmî, Khosrow et Chîrîn

Partager cet article

Repost 0

commentaires

holb 10/05/2007 23:15

En effet...

Ce livre est un immense bonheur.

Ch 09/05/2007 23:30

un de ces livres qui rentrent et restent dans le premier cercle des amis! merci pour ce signe..

attraper les mouches

Fumier